LA GUYANE D’OYAPOCK. ALLER-SIMPLE.

 

Pour moi, la Guyane est un décor exceptionnel avec son exotisme mystérieux, son soleil et ses pluies, un paradis et en même temps

un enfer, un cadre historique tourné résolument vers l’avenir.

La Guyane est un terrain de devenir, un lieu de tous les espoirs

et de tous les métissages.

La Guyane renouvelle à sa façon la notion de temps

et de lieu sur la sensibilité éprouvée du spectateur de cinéma.

Sa naturalité, sa pureté, sa diversité, sa grandeur et sa puissance

vont le fasciner. Je veux la lui faire ressentir.

 

De Saint Laurent du Maroni à St Georges de l’Oyapock, 800 kilomètres

d’une route droite traversant des lieux uniques,

des villes avec toutes leurs particularités propres (Sinnamary, Kourou ou encore Cayenne), des paysages d’une grande naturalité si puissante à nos sens.

La Guyane est une matière sensationnelle, cadrée, filmée,

soumis aux regards et à la réplique des héros.

Elle sera l’immense chambre naturelle de leurs émois,

de leurs troubles, mais aussi de leurs espoirs.